Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 janvier 2008 7 13 /01 /janvier /2008 15:54

 

undefined

Salignac-Eyvigues, en occitan salanhac
 

L'historique du nom porte parfois à confusion.
Salignac-Eyvigues est issu de la fusion de trois communes:
Salignac, appelé aussi Salignac-Fénelon, Eyvignes et Eybènes.
En 1827, Eybènes de Carlux s'est rattaché à Eyvignes.
Eyvigues
s'appelait jadis Eyvignes et se trouvait au coeur du vignoble avant que le phylloxéra ne ravage le sud de l'hexagone au début du siècle précédent.
En 1845 la commune d'Eyvignes et Eybènes compte 722 habitants.
En mars 1965, Eyvignes et Eybènes fusionne avec Salignac.
Pour donner le nom de Salignac-Eyvignes.
C'est en janvier 2001, que la commune a officiellement changé son nom de Salignac-Eyvignes en Salignac-Eyvigues.


*Le village est situé aux confins du Causse de Martel et des coteaux boisés du Périgord, il est un lieu de passage entre Quercy, Limousin et Périgord Noir. 
C'est un chef-lieu de canton qui vit paisiblement au pied de son magnifique château. Il faut remonter vers l'an 980 pour voir la naissance du village de Salignac au pied d'un donjon de bois établi par Geoffroi de Salignac, premier du nom, sous le règne d'Hugues Capet. Ce donjon est perché sur une éminence rocheuse aménagée en motte féodale, légèrement à l'écart du plateau.
Au XIIème siècle, deux donjons en pierre lui succèdent sur la motte et l'église Saint-Julien est construite au sud-ouest du village. Au pied du château le quartier du Barry est le centre d'activité du village.
Puis d'importantes campagnes de construction vont changer l'aspect du château,
un porche est accolé à une tour polygonale, ainsi qu'un donjon quadrangulaire pris dans le mur d'enceinte. Une trace de fresque, ébauché d'arbre généalogique, subsiste sous ce porche. La plupart des bâtiments n'ont été édifiés ou réedifiés qu'aux XVème et XVIème siècles.
Une grande partie des anciens remparts de cette imposante forteresse est encore visible aujourd'hui.
La révolution entraîne, à la fin du XVIIIème siècle, d'importantes transformations du bourg dont la création de nouvelles places. Le déplacement du centre d'activité du quartier du Barry vers l'avenue de Sarlat se fait progressivement.
La halle au blé est constriute en 1887 à coté d'une belle maison du XIIIème siècles, plus connue sous le nom de Couvent des Croisiers.
En partant de là en direction de la poste, la rue Sainte-Croix. Aux travers d'une série d'arcades à gauche de la rue, perpétue le souvenir et présente les dernières traces du couvent de Sainte-Croix de la Merci, fondé en 1342, dont la chapelle qui se trouvait à l'emplacement de la poste actuelle a été rasée avec la majeure partie des ruines en 1877, après que l'Ordre des Chamoines de sainte-Croix de la Bretonnerie ait été supprimé un siècle auparavant en 1768.
Au Sud du village, l'Eglise Saint-Julien présente un agréable et sobre ensemble des XIVème et XVème siècles. Salignac connaitra de nouvelles modifications dont la création de la route départementale qui vient ouvrir une percée à travers le bourg coupant la place du Champ de Mars en deux. Cette route qui sera goudronnée en 1936 drainera dès lors l'extension du village vers ses abords.
Salignac aura aussi sa Gare, située à Eyrissou et l'arrivée du train permettra au village de se développer.
Salignac acceuillera en septembre 1939 une partie des réfugiers du village de Saasenheim lors de l'exode pendant la seconde guerre mondiale.
En mai 1998, les Maires des deux communes signeront un serment de jumelage.
Ici comme ailleurs, le temps ne s'est pas arrêté pour ceux qui prendront le temps de flâner et sauront regarder, ce beau village qui offre bien des souvenirs de son passé au travers des façades des vieilles maisons que l'on peut découvrir au détour d'une rue, au coin d'une place, ou au bout d'un chemin.

                                                                                        Jean Pierre Rey



- Au 1er janvier 2015, Salignac-Eyvigues compte 1209 habitants qui ont pour nom:

                            SALIGNACOIS et SALIGNACOISES

 

-  Le canton de Salignac-Eyvigues comprend les villages d'Archignac, Borrèze, Jayac, Nadaillac, Paulin, Saint Crépin -Carlucet et Saint Geniès. 
 

Après avoir visité mon blog, vous pouvez laisser vos commentaires '' Ajouter un commentaire''en cliquant en bas de cette page.
Merci
Raiveur des Matroux

Repost 0
Published by RAIVEUR - dans cartes postales
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de RAIVEUR des Matroux
  • Le blog de RAIVEUR des Matroux
  • : Une visite à travers le temps du Village de SALIGNAC-EYVIGUES en Périgord Noir.
  • Contact

Mes Archives

Catégories